C’est le bordel dans ma tête

20 05 2008

Cet article sera peut être le dernier de ce blog, parce que je vais m’y livrer nettement plus que ce que je comptais en le créant. Mes poêmes principalement, couplés a cet articles, vous donneront peut être quelques clés pour me comprendre, mais pas entièrement. De toute façon, il y a des chances que ce soit long, et donc  peu de gens liront ces lignes…

cerveau.jpg

Tout a commencé assez jeune, j’ai pris la ferme décision de ne plus être à l’écoute de mes émotions. Vous vous direz sans doute que c’est impossible, et vous avez raison. Mais l’esprit est maléable, et j’ai fini par y croire vraiment, et ça a marché… Mais comment être heureux ou triste si on n’éprouve rien ? on ne peut pas… Une infirmière spécialisée (comprendre psy) que je voyais au secondaire m’a dit un jour que j’intellectualisais trop… Elle avait presque raison : j’intellectualise tout. Pendant longtemps, mes rires et mes pleurs n’ont pas été spontanés, mais le résultat d’une analyse froide des diffrentes situations.

Il devenait important de développer une certaine forme empathie, afin d’avoir une réponse appropriée. Je me suis lancé dans le langage non verbal, la programmation neuro-linguistique… Très intéressant d’ailleurs. Et tout se passait très bien… D’ailleurs, de la personne craintive et solitaire, j’ai fini par devenir… disons un modèle de réussite sociale : je connais beaucoup de monde, beaucoup de monde me connait, je me suis investi dans la représentation de mes camarades lycéens ou étudiants, je parait à l’aise face a un public, j’ai fait parti d’assos…

Mais voila… de temps à autre, sans explication et depuis quelques années, il m’arrive de resentir des période de creux, de déprime… Je ressens le besoin de m’isoler, de m’allonger dans le noir, et de mettre l’adagio d’Albinoni… le pic durait quelques heures, la période de déprime 2 ou 3 jours, et ça passais… Mes récemment, les phases de déprimes sont devenues plus fréquentes, et plus intenses. Et jai fini par me dire que c’était peut etre mon armure qui s’effritait…

Et là, je suis en plein désarroi… que dois-je faire ? finalement, contrairement à ce que pensent les gens, je suis cruellement faible. J’ai parfaitement conscience de passer à côté de plein de choses bien, mais je ne suis passûr de pouvoir affronter mes propres démons. J’ai le sentiments que je suis quelqu’un de possessif et jaloux, même en dehors d’une relation de couple, alors que je me bat contre ça. Si je me laissais aller, que se produirait-il ? D’un autre côté, dans l’état actuel, on peut penser de moi que je trompe tout le monde, ce qui n’est pas faux… puisque je ne montre jamais à personne ce que je suis vraiment.

Je ne suis que contradictions, mes pensées s’embrouillent. Et si j’étais capable de décider de faire confiance à quelqu’un ? non, c’est trop tôt… Puis-je être amoureux ? ce serait encore pire… M’investir dans une relation d’amitié ? mais pour ça, il faudrait faire confiance… Je suis un peu perdu…

Finalement, je crois que je vais faire comme d’habitude… Je vais attendre, ca passera… et j’attendrai la prochaine fois…

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Mots perdus dans les temps ! |
lolypop38 |
EMOTIONS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Blog de Nel en Chine
| Maladie de Hirschsprung
| Maigrir toujours et toujour...